Traitement de l'hygroma du coude

Sommaire

Les mouvements du coude sont favorisés par la présence d'une bourse séreuse (poche) au niveau de la saillie osseuse de l'articulation. C'est grâce à cette poche que la peau peut glisser sur l'os. Des frottements répétés, un choc ou, plus rarement, un rhumatisme inflammatoire, peuvent provoquer un gonflement. Cette masse arrondie, parfois douloureuse, est appelée « hygroma ». Elle affecte principalement les ouvriers du bâtiment, les mécaniciens, les chauffeurs de poids lourds, ou encore certains sportifs comme les judokas, les rugbymans, les joueurs de hockey sur glace.

Voici des indications simples pour un traitement de l'hygroma du coude.

Lire l'article

1. Reconnaître l'hygroma du coude

Plusieurs signes sont caractéristiques. Vous souffrez vraisemblablement d'un hygroma du coude si :

  • Vous avez une grosseur à l'arrière du coude.
  • La tuméfaction est apparue rapidement.
  • La taille de la poche va jusqu'à 10 cm.
  • Votre coude est bien mobile, peu douloureux.
  • Vous n'avez pas très mal à l'arrière du coude, sauf quand vous appuyez franchement sur la grosseur.

Certains symptômes doivent vous alerter. Consultez votre médecin si :

  • Vous avez eu une plaie au coude quelques jours avant l'apparition de l'hygroma.
  • Vous avez de la fièvre.
  • Vous souffrez vraiment.
  • La tuméfaction est rouge, chaude et douloureuse (cela peut être le signe d'une infection).
  • Votre coude a subi un traumatisme quelques jours auparavant.

2. Traitez l'hygroma du coude

Le repos a une action efficace sur l'hygroma du coude. Mais vous pouvez aussi réduire la tuméfaction par le froid ou des compresses alcoolisées.

Reposez-vous

Pour éviter toute aggravation et faire régresser le gonflement, votre coude doit être mis au repos.

  • Ne forcez pas sur votre coude.
  • Cessez de faire toujours les mêmes mouvements.
  • Évitez les frictions à cet endroit-là.
  • Gardez le coude en extension durant quelques jours en l'immobilisant à l'aide d'une bande compressive (en pharmacie).
  • Ne portez aucune charge lourde avec votre bras malade.

Atténuez la tuméfaction avec du froid

Le froid est à privilégier pour faire diminuer la grosseur.

  • Prenez une poche de glace ou un sachet de petits pois surgelés.
  • Enveloppez la poche de glace ou le sachet gelé dans un linge, puis appliquez sur le coude.
  • Laissez en place 10 minutes.
  • Procédez ainsi 3 fois par jour jusqu'à disparition complète de la tuméfaction.

Important : n'appliquez jamais de la glace directement sur la peau, cela pourrait provoquer des engelures.

Faites des pansements alcoolisés

Des compresses appliquées localement agissent aussi.

  • Versez de l'alcool à 70° (en pharmacie) sur une ou deux compresses, stériles ou non, jusqu'à ce qu'elles soient bien imbibées.
  • Gardez le coude en extension et placez les compresses sur la tuméfaction.
  • Maintenez les compresses à l'aide d'une bande élastique compressive (en pharmacie), mise relativement serrée.

Soulagez la douleur avec des antalgiques

L'hygroma est habituellement peu douloureux. Cependant, si vous avez mal, n'hésitez pas à prendre des antalgiques de type paracétamol ou ibuprofène (en pharmacie).

À noter : depuis le 15 janvier 2020, les médicaments contenant du paracétamol et certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène et aspirine), bien que toujours disponibles sans ordonnance, ne peuvent plus être présentés en libre accès dans les pharmacies (décision de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé du 17 décembre 2019 modifiant la liste mentionnée à l’article R. 5121-202 du Code de la santé publique).

3. Prévenez un hygroma du coude

S'il vous arrive assez souvent d'avoir un hygroma du coude, adoptez ces gestes simples.

  • Limitez les frictions au niveau du coude :
    • Évitez de conduire en gardant le coude sur le rebord de la fenêtre de votre véhicule.
    • Ne restez pas longtemps le coude appuyé sur une surface dure.
    • Changez régulièrement de position au bureau.
    • Évitez de rester trop longtemps assis avec les coudes posés sur des accoudoirs.
  • Limitez les mouvements répétitifs :
    • Évitez de reproduire les mouvements qui ont causé l'hygroma.
    • Soyez vigilant concernant les mouvements que vous faites pendant le sport.
  • Protégez votre coude en portant un protège-coude en tissu élastique garni de mousse (en pharmacie) lors des activités à risque.

Ces pros peuvent vous aider