Crampe au pied

Sommaire

La crampe au pied, aussi appelée la crampe des sportifs,est douloureuse et handicapante : comme les autres crampes, elle est due à une contraction involontaire et douloureuse de certains muscles.

Les crampes sont aussi localisées à d’autres endroits du corps :

Crampe au pied : la crampe des sportifs

Les sportifs sont souvent sujets à la crampe au pied que l'on appelle même parfois la crampe du coureur.

La plupart des triathlètes ont à faire face, un jour ou l'autre, à ce type de douleurs musculaires invalidantes.

Elles apparaissent fréquemment au cours de la nage ou de la course à pied, lorsque la sollicitation musculaire est importante.

De nombreux joueurs de football par exemple, en fin de match et à fortiori en cas de prolongations, ressentent souvent ces problèmes de crampes.

Douleur d'une crampe au pied : des origines connues

La douleur est due à une double cause :

  • l'excès d'acide lactique ;
  • la mauvaise vascularisation qui a du mal à éliminer l'acide accumulé au niveau du muscle et ce terrain acide va entraîner une crampe musculaire.

Il existe un signe musculaire précurseur de la crampe indiquant que l'organisme a besoin de récupérer : la fatigue musculaire.

Dans ce cas, le muscle aura tendance à « lâcher », indiquant qu'il atteint sa limite :

  • ce signe doit alerter le sportif ;
  • dans ce cas, il faut écouter son corps et le laisser se reposer un peu sous peine de voir des crampes apparaître.

Crampe au pied : plusieurs causes possibles

Les crampes au pied surviennent à n'importe quel moment. Elles peuvent aussi bien apparaître au milieu d'une course qu'à la fin.

Les causes sont souvent :

  • un mauvais échauffement musculaire (trop court ou mal mené) ;
  • un entraînement insuffisant (on veut trop en faire par rapport à ses capacités) ;
  • un entraînement trop intense (il ne faut pas aller au maximum de ses capacités et ne pas dépasser les 80 %) ;
  • une mauvaise séance d'étirement musculaire (mal menée ou trop violente alors que l'étirement doit être doux et progressif) ;
  • une mauvaise hydratation au cours de l'effort :
    • pas assez d'eau,
    • boisson trop sucrée ;
  • un manque de repos entre deux efforts soutenus.

Les crampes nocturnes : des douleurs qui réveillent la nuit

Au catalogue des crampes improbables figurent les crampes nocturnes. Et celles-ci n’atteignent pas que les pieds puisque les bras ou les mollets peuvent aussi se contracter. Les spasmes durent pendant quelques secondes ou minutes dans le sommeil, en pleine nuit, provoquant une douleur vive qui réveille la personne propriétaire de ces membres.

La crampe nocturne touche les sportifs, mais pas seulement. Les femmes enceintes ou les personnes âgées peuvent aussi connaître ces crampes pour le moins surprenantes.

Comment soulager une crampe au pied ?

Une crampe au pied se soulage de deux manières.

La première nécessite quelques étirements sur le ou les muscles touchés :

  • s’il s’agit de l’abducteur de l’hallux et du petit orteil, tendez le gros orteil (ou le petit) vers le haut et poussez-le vers les autres orteils ;
  • s’il s’agit du court fléchisseur, placez vos doigts sous vos 4 petits orteils (sauf le gros orteil) au niveau des premières phalanges et tirez-les vers l’arrière ;
  • s’il s’agit de l’adducteur de l’hallux, faites la même opération que pour le court fléchisseur mais avec le gros orteil.

Bon à savoir : Pour soulager une crampe au mollet, faites un pas en avant avec votre jambe d’appui et pliez le genou. Tendez l’autre jambe, massez délicatement le mollet puis allongez-vous et surélevez la jambe avec un oreiller.

Vous pouvez aussi appliquer de la chaleur à l’aide d’une serviette chaude ou d’un coussin chauffant ou tout simplement prendre un bain ou une douche chaude. Le froid aide aussi à soulager la douleur musculaire.

Est-il nécessaire de consulter un médecin suite à des crampes au pied ?

En règle générale, le traitement des crampes musculaires, qu’elles soient au pied, au mollet, aux jambes ou toute autre partie du corps, ne requiert pas l’intervention du médecin. La crampe est une affection bénigne d’un muscle dont l’apparition dépend de plusieurs facteurs :

  • une mauvaise circulation sanguine dans les membres ;
  • une déshydratation ;
  • une carence en électrolytes (potassium, calcium, magnésium) et sels minéraux ;
  • la façon de dormir ;
  • un effort physique plus ou moins intense sans étirement après l’exercice ;
  • des symptômes de certaines maladies et pathologies (hypothyroïdie, diabète, maladies rénales,…).

Dans la plupart des cas, un traitement avec des médicaments spécifiques (suppléments de calcium, quinine, magnésium ou benzodiazépines) n’est pas assez efficace pour éviter les crampes. Il est plutôt conseillé de :

  • s’étirer progressivement les muscles soit au terme de l’exercice physique, soit avant d’aller dormir ;
  • de boire après l’exercice, précisément des boissons qui contiennent du potassium ;
  • ne pas consommer de boissons excitantes (café par exemple) ni fumer.

Cependant, un avis médical peut se révéler nécessaire dans certains cas si :

  • les crampes ne sont pas isolées. Elles peuvent être les symptômes d’une maladie chronique ;
  • un traitement est à l’origine des crampes ;
  • la fréquence des crampes se répètent
  • vous avez été intoxiqué (métaux lourds, venin d'animaux, etc.).
Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider