Déchirure intercostale

Sommaire

Identifier la lésion musculaire intercostale.

La lésion du muscle peut concerner plusieurs zones :

Douleur intercostale : zones concernées

Les douleurs liées aux muscles intercostaux peuvent être d'origines diverses.

Elles peuvent provenir :

  • des muscles ;
  • des connexions nerveuses ;
  • des côtes elles-mêmes ;
  • des articulations ;
  • des organes (cœur et poumons notamment).

Il est donc primordial de consulter un médecin en cas de douleur intercostale, car les origines du mal peuvent être plus graves qu'une simple déchirure intercostale.

Causes d'une lésion entre côtes : traumatisme

Les déchirures musculaires entre côtes ont généralement pour origine :

  • un important choc traumatique ;
  • des exercices intensifs ;
  • un faux mouvement ;
  • ou de violentes quintes de toux.

Lésion intercostale : qui est concerné ?

Les personnes les plus susceptibles d'en être victimes sont :

  • les personnes âgées, car l'arthrose favorise ce type de lésions ;
  • les sportifs : les risques de chocs traumatiques sont augmentés surtout dans certains sports comme le rugby ;
  • les patients atteints de pathologies pulmonaires ou bronchiques chez qui les quintes de toux violentes sont fréquentes.

Symptômes d'une lésion intercostale : très douloureux

Cette pathologie peut se caractériser par :

  • la douleur dans la poitrine, généralement sur le côté ou à l'avant ;
  • la douleur qui s'aggrave avec une respiration profonde, une toux ou des éternuements ;
  • la sensibilité au toucher ;
  • les ecchymoses ou une enflure ;
  • les spasmes.

Dans certains cas, une lésion intercostale peut provoquer des difficultés respiratoires.

Comme les crampes intercostales, les lésions musculaires entre côtes sont très douloureuses.

Mais contrairement aux crampes, les déchirures ne disparaissent pas d'elles-mêmes en une demi-heure.

La douleur des côtes est exacerbée par :

  • les mouvements respiratoires (inspiration, expiration) ;
  • les envies de tousser ;
  • les éternuements.

La douleur peut se reproduire à la palpation ou à la compression thoracique.

Traiter la lésion intercostale : repos et médecine douce

En cas de lésion intercostale, il est fondamental de se reposer pour éviter les gestes susceptibles de réveiller la douleur.

La prise d'antalgiques et parfois d’anti-inflammatoires est généralement proposée pour éviter de trop souffrir : ces médicaments peuvent faciliter la guérison.

Dans certains cas, les kinésithérapeutes et les ostéopathes sont utiles pour soigner une déchirure.

Ils travaillent sur :

  • les articulations dorsales ;
  • les fasciæ pour permettre une guérison plus rapide.

À noter : l’arrêt du tabac est indispensable en cas de douleur intercostale. En effet, celui-ci est susceptible de favoriser la bronchite préjudiciable à la rémission complète de la lésion du muscle.

En conclusion

  • Les douleurs ressenties entre les côtes peuvent avoir de multiples origines : muscles, nerfs, articulations, organes ou côtes elles-mêmes.
  • La consultation d’un médecin est recommandée pour en déterminer la cause.
  • Parmi les raisons : un choc traumatique important ou des exercices intenses. Ce type de douleurs concernent principalement les personnes du 3e âge, les adeptes du sport et les patients atteints de maladies pulmonaires.
  • Pour identifier cette lésion, soyez vigilant à des signes comme la douleur thoracique intense, les éternuements, les ecchymoses, etc.
  • Le traitement d'une lésion intercostale passe par le repos, l’utilisation d'antalgiques et d'anti-inflammatoires. Dans certains cas, des séances de kinésithérapie ou d'ostéopathie permettent de soulager la douleur.
Consulter la fiche pratique

Ces pros peuvent vous aider